Table des matières :: Glossaire :: Auteur

2.4 3 L'étranger

Fig. 15: Des égyptiens comptant les mains des enemies morts cf. 1 Sa 18.25,27

Mais avant d'être la Bible chrétienne, et bien avant de devenir une partie de la Bible chrétienne/13, l'A.T. était la Bible des Juifs. Le canon de l'A.T. suivi par les protestants est celui que les Juifs ont arrêté. Les catholiques, tout en ajoutant d'autres livres à ce canon, reconnaissent sa priorité (en appelant les livres ajoutés "deutérocanoniques"). Les livres du canon hébreu sont donc l'écriture sainte des Juifs, et ils le sont aussi pour les chrétiens. Comment la Bible d'une religion peut elle être en même temps l'écriture sainte d'une autre religion?

Il faut aussi reconnaître que l'A.T. est un livre déconcertant, on y trouve bien des éléments "primitifs":

Fig. 16: Prêtre de l'époque de Jésus

Reconnaissons donc que l'A.T. est un livre préchrétien. La religion de l'A.T. est une religion sans Christ, donc non chrétienne. Si on fait une interprétation chrétienne d'un tel texte, on le comprend mal si on veut se dire fidèle à lui, il faut chercher à le comprendre en ses propres termes. Une interprétation chrétienne de ce qui est non chrétien n'est qu'une fausse interprétation, une "interprétation" qui trahit sa source. "Une vraie interprétation s'intéresse plutôt à permettre à l'A.T. de parler avec sa propre voix, et puis à l'interpréter et à le comprendre dans le contexte actuel."/14

L'A.T. est "étranger" au chrétien. Il lui vient d'une religion qui est autre que la sienne. De plus, cette religion basée sur la "Loi" de l'A.T., semble maintenant caduque, à cause du Christ et de son évangile: "Vous avez entendu qu'il a été dit à nos ancêtres... Mais moi je vous déclare.." (Mt 5.21 22,27 28,31 34, 38 39,43 44.) Cependant, le contexte de ces paroles dans Matthieu affirme que la "Loi" et les "Prophètes" gardent leur valeur, et même trouvent leur vrai sens en Jésus: "Ne pensez pas que je sois venu pour supprimer la loi de Moïse et l'enseignement des prophètes. Je ne suis pas venu pour les supprimer mais pour leur donner leur véritable sens." (Mt 5.17)

Il en est de même pour d'autres passages du N.T.. Bien qu'étant préchrétien et même non chrétien, l'A.T. reste paradoxalement l'écriture sainte chrétienne et il parle avec autorité au chrétien. Notre herméneutique doit donc faire face à la nature étrangère du document, et en même temps ne diminuer aucunement son autorité canonique./15

Une interprétation de l'A.T. qui ne le comprend pas comme étant radicalement étranger (même non chrétien) ne respecte pas ses textes nous l'avons déjà dit. Cependant une interprétation qui ne le comprend pas comme écriture sainte chrétienne trahit l'Eglise et le maître de l'Eglise. L'A.T. est l'écriture non chrétienne qui demeure malgré tout le guide autorisé de notre foi! Il est l'étranger qui entre dans nos conseils ecclésiaux et nous juge là.

Prochaine section: 2.4 4 La parole de Dieu


Ce manuel a été rédigé par le Dr Tim Bulkeley à l'intention des étudiants africains de théologie de l'Université protestante du Congo. Il est mis en forme électronique hypertexte par lui en 2003-4.

Toute partie de cet ouvrage peut être copiée par quelque moyen que ce soit, à la seule condition de retenir cette mention intacte sur chaque page.

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons License.